Anna Magnani, le temps d’une messe Marie-Joséphine Susini


par marie-paule Durand

 Le 13 mars dernier au théâtre de Bastia, Marie-Joséphine « Zouzou » Susini, seule en scène, nous donnait rendez-vous avec Anna Magnani.

« Le temps d’une messe », celle de ses obsèques, « La Magnani » se raconte. Son enfance marquée par l’absence maternelle, sa vie de femme, de mère, avec ses bonheurs, ses douleurs, ses doutes, ses trahisons. 

Mais aussi et surtout sa carrière : sont ainsi convoquées les ombres des plus grands réalisateurs italiens, Rossellini, Visconti, Fellini, Pasolini, dont elle fut la sublime interprète, de ses partenaires (Marlon Brando n’en sort pas grandi !), de Tennessee Williams, l’auteur de La Rose Tatouée dont sera tiré un film américain qui lui vaudra un Oscar en 1956… 

Dans un décor d’une grande sobriété, entre jeux de lumières et de fumées, Marie-Joséphine Susini incarne magnifiquement cette femme indomptable et indomptée. Tour à tour passionnée, émouvante, drôle, sensuelle, elle redonne voix avec infiniment de justesse à une Magnani puissante et magnétique.

La vibration de la voix, l’élégance du geste, l’incandescence du regard… La Magnani était là, devant nous, avec nous, le temps, trop court, d’une messe. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *