Georges SIMENON et son Maigret


SIMENON, Georges, 1963, Ecrivain (F) © ERLING MANDELMANN ©

par Monique Mondoloni

Une silhouette massive, un imperméable, un chapeau, une pipe et le 36 quai de Orfèvres : inévitablement on pense au commissaire Maigret.
Georges Simenon, son auteur va lui consacrer 44 ans de sa vie : au total, 75 romans et 28 nouvelles de Pietr Le Letton jusqu’à Maigret et M. Charles. Si George Simenon (1903-1989) est un écrivain belge, Jules Maigret est bien français,  né dans l’Allier et qui  tout au long de ses enquêtes va acquérir de l’épaisseur.  

Pour Simenon, Maigret est un homme ordinaire « quelqu’un qui extérieurement n’avait rien de malin, d’une intelligence et d’une culture moyenne mais qui  sait renifler à l’intérieur des gens ».
Maigret s’imprègne des milieux sociaux, des lieux où il intervient. Il s’intéresse au caractère, à la personnalité des protagonistes, leur mode de pensée. Pourquoi tel coupable a pu en arriver là ? Le rythme de Maigret est lent. Il prend le temps de comprendre, d’analyser. Maigret est un personnage phare de notre imagerie collective.C’est un policier connu de tous et on pourrait même croire qu’il a réellement existé.


Simenon lui a donné une dimension mythique. A l’écran il fut incarné par les plus grands : d’ Albert Préjean à Bruno Cremer, en passant par Jean Gabin ou Jean Richard.
Notre ville n’est pas en reste puisque Bastia a servi de lieu de tournage pour le  film de Bela Tarr, metteur en scène hongrois,  Lhomme de Londres  présenté en compétition au Festival de Cannes 2007.


article réédité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *