Simonetta Greggio Elsa mon amour

par Mia Benedetto

 

Nous avons la chance d’accueillir Simonetta Greggio dans le cadre du Festival du film italien : le 5 février à 14h30 au Théâtre de Bastia. Simonetta Greggio dialoguera avec Jean Noël Pancrazi, lauréat du prix Médicis, au sujet d’Elsa Morante et du cinéma italien d’hier et aujourd’hui.

Simonetta Greggio est un auteur prolifique et reconnu, elle a recu le prix Renaudot pour Dolce Vita, chronique des années de plomb et dont le fil rouge est aussi le chef d’oeuvre fellinien. Simonetta Greggio est aussi journaliste, elle a collaboré notamment à Télérama ou à la Reppublica. En Italie, elle est considérée comme l’Italienne la plus aimée des Français, et d’ailleurs la belle romancière a choisi d’écrire dans la langue de Molière. Il ne s’agit pour Simonetta Greggio de renier ses origines, tout au contraire car son inspiration littéraire coincide bien souvent avec le « Bel Paese », mais peut-être que franchir les Alpes linguistiquement lui permet-il de mieux appréhender et de scruter à la juste distance la complexité et la réalité déroutante et fascinante de son pays auquel elle reste viscéralement attachée.
Elle a choisi pour son dernier roman, de se glisser dans la peau d’Elsa Morante, genie de la littérature italienne, lauréate du prix Strega, pendant transalpin du Goncourt, femme de Moravia et amie de Pasolini et de Visconti. Avec Elsa mon amour, Simonetta Greggio rend un vibrant hommage à cette femme prodigieuse, considérée comme l’un des cent écrivains les plus importants au monde, et autour d’elle gravitent aussi d’autres femmes d’exception. Le livre est envoûtant, on plonge dans un tourbillon de souvenirs et il est plaisant de partager au fil des pages l’intimité de cette femme libre et complexe. Elsa Morante, grâce à la plume de Simonetta Greggio, est pour nous l’espace d’un instant « l’amica geniale ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *