Soie d’Alessandro Baricco, Folio

Lecture de Nathalie Malpelli
Pour évoquer la littérature italienne, mon choix s’est porté sur un récit d’Alessandro Baricco intitulé Soie.

SOIE FILM

Titre aussi laconique que son contenu, ce roman relate les nombreuses expéditions en 1832 au Japon d’un jeune sériciculteur Hervé Joncour en quête de vers à soie.

Ce que j’aime, ce qui m’a semblé beau, c’est l’économie de moyens de cette écriture hors norme qui fait à mon sens d’Alessandro Baricco est très grand écrivain. Au lecteur de déchiffrer à travers les interstices, à travers les silences tous les possibles du récit. En effet, à travers une structure narrative fondée sur la répétition d’un leitmotiv correspondant aux allers et venues du héros, on suit le périple de ce jeune homme faisant une rencontre qui bouleverse fondamentalement son existence. Revenant systématiquement à son point de départ, Lavilledieu, pour rejoindre son épouse Hélène, Hervé n’est plus le même et il ne le sera sans doute jamais plus…

Je ne peux aller plus loin car il serait dommage que vous ne découvriez pas la suite. En outre, s’agissant d’une fable, le lecteur aura également à construire la morale qui se dégage implicitement du texte.
Un récit admirable qui prouve que la littérature italienne est plus talentueuse que jamais. J’évoquerai  volontiers  un autre « monstre », à savoir Eri de Luca avec notamment Les trois chevaux…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *