L’APPEL DE L’HUITRE de Pascal DESSAINT -Editions RIVAGES

par François Rusjan
4l3c

Quinze avril 2009, 10 heures du matin, le bruit des vagues, quelques baigneurs intrépides.
Le décor est planté.
Assis sur un banc, au soleil, promenade des Anglais, j’observe un groupe de pigeons et autres moineaux qui quémandent quelques miettes., des paroles en italien volent jusqu’à mes oreilles, je suis au calme, heureux
Je suis seul et pourtant près de moi, j’ai un nouvel ami. Un nouvel ami écrivain que je viens de découvrir aujourd’hui. Son livre, L’appel de l’huître me semble l’œuvre la plus appropriée  dans cette douce matinée niçoise. Ce sont des textes brefs en rapport avec la nature et les plaisirs les plus simples, les plus beaux.
Pascal Dessaint nous parle de papillons, de lézards, d’araignées, de voyages, de vagabondages verts, de vie.
Les références littéraires ou cinématographiques auxquelles il nous renvoie augmentent encore plus notre plaisir. La comparaison d’une attaque de frelons à la chevauchée des Walkyries et au vol d’hélicoptères d’Apocalypse now en est un exemple délicieux, comique et …tellement vrai.
Certains écrivains sont ses amis, d’autres le sont moins tel Hemingway. Non pas pour ses écrits mais plus pour son comportement de chasseur, de viandard.
P. Dessaint nous parle de la nature avec amour et humour, simplicité et conviction; le bonheurest vraiment dans le pré ; courrez vite lire ce livre sinon il va filer.
Lui qui n’a pas encore lu Dostoiesky prendra t-il le temps de le faire? Il lui faudra peut-être diminuer ses temps de passage dans la salle de bains (les futurs lecteurs comprendront).

Mais déjà d’autres plaisirs m’attendent et je ne peux résister à l’appel de la socca, d’un petit rosé du Var ou d’une tourte aux blettes sucrée.
L’heure tourne, je dois refermer mon livre et abandonner mon banc immaculé ; une belle matinée s’achève sur Nice.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *