« Ce que l’on peut voir au soleil est toujours moins intéressant que ce qui se passe derrière une vitre » : Hopper, Fenêtre de nuit

Janine Vittori nous propose une réflexion sur la peinture d’Edward Hopper. Celui qui regarde du dehors à travers une fenêtre ouverte, ne voit jamais autant de choses que celui qui regarde une fenêtre fermée. Il n’y a pas d’objet plus profond, plus mystérieux, plus fécond, plus ténébreux , plus éblouissant qu’une fenêtre éclairée par une … Lire la suite de « Ce que l’on peut voir au soleil est toujours moins intéressant que ce qui se passe derrière une vitre » : Hopper, Fenêtre de nuit