Affichage : 1 - 1 sur 1 RÉSULTATS
blockchain immobilier
Idées

Blockchain dans l’immobilier : une révolution dans le secteur

Construite autour de la promesse de sécurité, d’inviolabilité et de rapidité des échanges, la blockchain intéresse aujourd’hui de nouveaux secteurs de l’économie. Dans le domaine de l’immobilier, secteur d’activité ayant peu évolué technologiquement, son usage s’avère prometteur.

Dans son ouvrage, Aurélien Onimus s’intéresse à la manière dont la Blockchain, nouvelle technologie, peut transformer en profondeur le secteur immobilier qui peine à intégrer le numérique dans son organisation. De fait, si le secteur immobilier et le bâtiment figurent parmi les premiers secteurs de l’économie française, il est réputé comme étant particulièrement opaque dans son fonctionnement. En somme, c’est ce que la blockchain compte changer en bouleversant le système de transaction dans le secteur. Ce livre se présente donc comme un « outil pédagogique », permettant aux acteurs du système immobilier de moderniser leur approche du métier.

Comment fonctionne la Blockchain ?

La Blockchain est une « base de données qui contient l’historique de tous les utilisateurs depuis sa création ». Son principal avantage est d’assurer une haute capacité de transparence et de sécurité. Et ce, sans avoir besoin de passer par les intermédiaires classiques.

La procédure repose sur cinq points : l’identification par procédé cryptographique, et la transaction assurée par « nœuds » de stockage. Chaque nœud héberge une copie des transactions réalisées et chaque partie peut y accéder. La sécurisation repose sur un système de consensus de tous les nœuds à chaque information. La décentralisation de la gestion de la sécurité empêche toute forme de falsification et de destruction des données. Elle se réalise de manière chronologique. Le but de cette technologie est d’assurer l’anonymat des utilisateurs, et décentraliser les données afin de les conserver et de les protéger de toute forme de menace. Elle permet en outre de réduire le coût et le temps de transaction en supprimant les tiers.

Qu’entraîne-t-elle comme transformation dans le secteur immobilier ?

Dans le secteur immobilier, le but de la Blockchain est de réduire le nombre d’intermédiaires entre le vendeur d’un bien et l’acheteur de ce même bien. Cette réduction du nombre d’intermédiaires facilite les transactions dans le secteur, et en réduit drastiquement les coûts :

Le 25 juin 2019 a eu lieu la première transaction immobilière utilisant la blockchain en France. Elle concernait l’hôtel particulier AnnA, situé à Boulogne-Billancourt, pour un montant de 6,5 millions d’euros. Cette opération aurait dû « traditionnellement » coûter approximativement 20000 € en frais annexes pour être réalisée et durer environ deux mois. La transaction a été réalisée en trente minutes et a seulement coûté 150 € en frais annexes grâce à l’usage de la blockchain.

Simple, efficace et rapide : la transaction assure aussi aux investisseurs des économies particulièrement intéressantes. Dans un secteur particulièrement critiqué pour son opacité et archaïsme, Aurélien Onimus considère que la Blockchain pourra apporter de sérieuses transformations :

La blockchain dans l’immobilier apporte la promesse de la suppression des tiers de confiance, de la transparence totale, de la suppression de la fraude, de la réduction des délais et des coûts, de la gestion optimale. 

Ainsi les transformations apportées par la blockchain sont considérables. Selon Aurélien Onimus cela permet : d’empêcher les fraudes, et de supprimer les tiers de confiance (banque, assurance, organisme de contrôle etc). Par ailleurs, de fluidifier les échanges, créer un mécanisme de consensus réparti, et instaurer un registre commun d’information pour tous les membres du réseau. Enfin, distribuer un niveau d’information commun à tous.

À quelle société participe-t-elle ?

La Blockchain a pour but de participer à la numérisation de la vie économique. C’est le cas dans cet ouvrage, dans le secteur immobilier où il s’agit d’accélérer la transformation du secteur. Le but est de démocratiser l’accès à la propriété en réduisant les coûts et délais de transaction, mais aussi à limiter les cas de fraude. Il s’agit aussi de rendre la gestion d’un parc immobilier plus simple. Ainsi, la digitalisation du secteur immobilier est censée participer à l’élaboration d’une société libérale du XXIe siècle où l’achat d’un bien est facilité, sécurisé et rapide.

Avec cet ouvrage, Aurélien Onimus propose une réflexion originale et moderne sur l’évolution du secteur immobilier. La pandémie accélère la transformation de l’économie mondiale. Et ce livre participe à cette volonté d’adapter notre monde aux technologies de notre temps.

À propos de l’auteur :

Aurélien Onimus est major de promotion 2018 de l’Inseec Grande École Paris et de l’Inseec Start-Up Factory San Francisco 2017. Il est certifié en Design Thinking à l’Executive Program du MIT en 2020. Il a été manager de projets dans le secteur de l’aménagement foncier et de la promotion immobilière.

En 2019, il a fondé Manager l’innovation à Bastia (en Corse), un cabinet d’innovation qui accompagne start-up et entrepreneurs dans l’élaboration et le développement de leur offre.

Récemment, il s’est focalisé sur les personnes désireuses d’entreprendre. Il les aide via différents parcours en ligne à :

  • Lever les peurs liées à l’entrepreneuriat et trouver un projet qui passionne,
  • Passer d’une idée d’entreprise à un projet lançable,
  • Passer d’un projet à l’obtention de ses premiers utilisateurs/clients.

Pour en savoir plus sur Manager l’innovation :

Retrouvez Aurélien Onimus sur Instagram : @managerlinnovation

Ou sur son site internet : www.manage-innovation.com