Affichage : 1 - 15 sur 17 RÉSULTATS
Revue

Revue #28 : « On n’échappe au désir que pour être repris par le désir »

Retrouvez le vingt-huitième numéro de la revue Musanostra consacré en cette période estivale au désir. Anaïs Nin, Vicky Baum, Lacan ou encore Belinda Cannone sont parmi les auteurs relus par nos chroniqueurs. Nous y retrouvons également les textes qui ont charmé les jurys de notre concours, ainsi que des extraits de la dernière oeuvre poétique de Stefanu Cesari, Populu d’una branata, publié aux éditions Eoliennes.

Sommaire

Artiste I Rose Luciani, p.2.

L’éditorial de Marie-France Bereni-Canazzi, présidente de Musanostra, p.3.

Dossier I Cathy Campana, Paragoni literarii, p.34.

Idées I Patricia Guidoni, Bienvenue en Uchronie, p.6 / Nathalie Nadaud-Albertini, Outlander, p.20 / Gérard Guerrieri, La Machine dans le fantôme, p.14 / Kévin Petroni, La Surprise de l’amour, p.18 / Jean-François Lopez, Nous sommes dans ce que nous regardons, p.19.

Concours I Elisa Allari, Peur bleue, p.7 / Michele Arrighi, Daretu, p. 10 / Lisandru Liccioni, U Lamentu, p.24 / Louise Charrier, Un dimanche matin de mai, p.26.

Critique I Audrey Acquaviva, Anaïs Nin. Sur la mer des mensonges, p.13 / Francis Beretti, Ce brillant objet : le désir, p.20 / Philippe Alessandri, Grand Hôtel, p.22 / Philippe André, Lune de métal, p.29.

Creazione I Stefanu Cesari, Populu d’una branata.

L’éditorial de Marie-France Bereni Canazzi

Bien sûr on désire, parce qu’on est en vacances ou parce qu’on est dans un temps de rencontres et de changements. On laisse un peu derrière soi pour quelques heures les contraintes de l’hiver et du quotidien.

Il en va de même pour la lecture. Le lecteur désire beaucoup, et son désir est sans cesse renouvelé. L’on a selon les moments et les envies ses livres de plage, de sieste, ses histoires vraies ou ses fables. Les romans ou les essais, du théâtre, de la poésie… Le désir est toujours bien là. Trouve-t-il sa satisfaction ? À voir.

J’en connais qui lisent en salivant les petites présentations de la rentrée. Les éditeurs connaissent notre capacité à désirer. Et quand on désire, rien n’est excessif !

Puisqu’il est question de désir et de sa réalisation, n’oublions pas que partout des festivals s’annoncent ! ils préparaient dans l’ombre, reportés ou nouveaux, pour notre plus grand plaisir. Le Festival du cinéma italien de Bastia a eu lieu en juin. Le Festival de Cannes s’est déroulé en juillet. La Corse présente aussi de beaux moments !

À Musanostra, deux festivals : Les Culturelles d’Aostu et E statinate

Revue

Revue #27 : Musanostra se déconfine

Pour ce printemps, Musanostra se déconfine. Nous revenons en librairie avec le numéro 27 de notre revue littéraire. Au programme de ce numéro : Jean Rhys, A Cispra, Milena Agus ou encore Game of thrones.

Anghjulu Maria Costa

À lire aussi : Revue #26

Le sommaire

La une
  • Anghjulu Maria Costa. P.2
L’édito
  • Marie-France Bereni-Canazzi, On se déconfine, p.3.
Critique
  • Patricia Guidoni, Black swan. p.5.
  • Caroline Vialle, Les Impatientes, p.18.
  • Audrey Acquaviva, Serge de Yasmina Reza, p.24.
  • Marie-France Bereni-Canazzi, Une saison douce, p.26.
  • Sophie Demichel-Borghetti, Papillon noir ou l’écho d’une disparition, p.27.
  • Marina Fiquet, Voix oubliées. Petits récits et grande Histoire : Marie-Antoinette et ses soeurs, p.29.
  • Jean-Marc Riccini, Antulugia A Corsica literaria, p.31.
  • Timothée Vialle, Dans les forêts de Sibérie, p.32.
  • Marianne Laliman, Fiaschi ed altri scumpienti, p.33.
  • Francis Beretti, Le mal des ruines, p.34.
  • Jean-Michel Pedinielli, Si n’hè vultata in paesi Ghju, p.38.
Dossier
  • Gérard Guerrieri, La machine dans le fantôme, P.6.
  • Nathalie Nadaud-Albertini, Mafiosa, Le pari de la méchante, p.8.
  • Sylvestre Rossi, Jean Rhys, p.16.
  • Cathy Campana, A Cispra, p.20.
  • Jean-Pierre Castellani, Sur les traces de Napoléon, p.35.
Essai
  • Jean-François Pietri, La structure mythique de Daeneyris de Targaryen dans la série Game of Thrones, p.10.

Musanostra I Revue littéraire : 2495-7070.

Revue

Revue #26

Jean-Paul Marcheschi, Cécilia Castelli, Jean-Pierre Girolami, Audrey Acquaviva, Marie-Pierre Poggi, Jean-Philippe Toussaint, Lena-Maria Perfettini, Philippe Alessandri, Patrizia Gattaceca, Maradona, au programme de ce vingt-sixième numéro de Musanostra revue littéraire #.

L’éditorial de Marie-France Bereni-Canazzi

Ce numéro de notre revue est un nouveau numéro de « semi-confinement ». Ou paradoxalement de « déconfinement ». Inviter à découvrir de nouveaux auteurs, de nouvelles thématiques, s’interroger et s’instruire. S’ouvrir, en un mot, s’ouvrir au monde, et non pas se replier sur soi-même et ses difficultés, telle est l’invitation que nous souhaitons formuler dans cette période si difficile pour nous tous. 

Alors, profitons de ce mois de décembre pour déconfiner nos esprits, et retrouver, si ce ne sont nos cafés et rencontres littéraires, les étals de nos librairies, la curiosité de nos libraires. Un peu de notre liberté de lecture. 

SOMMAIRE DE LA REVUE MUSANOSTRA

DOSSIER | Valentin Trabis. Arthur Conan Doyle, arpenteur de l’étrange – P. 6 //

CRITIQUE | Francis Beretti. Lire Jean-Philippe Toussaint – P.9 / Cécilia Castelli. Paris, et ses mille vies – P.11 / Audrey Acquaviva. Chavirer – P.13 / Lena-Maria Perfettini, La fille dans l’écran – P.15 / Jean-Marc Riccini. De nos ombres – P.17 / Philippe Alessandri. Hôtel Bertram – P.18 / Marie-Pierre Poggi. La Brodeuse de Winchester – P.20 //

INTERVIEW | Jean-Paul Marcheschi. Retour aux sources – P.21 //

PORTRAIT | Jean-Pierre Girolami. Vincent Lanata, trajectoires du ciel – P.23 //

IDÉES | Kévin Petroni. Maradona, homme héroïque – P.25 / Nathalie Nadaud-Albertini. Mafiosa, le pari de la méchante – P.27 / Gérard Guerrieri. La machine dans le fantôme – P.28 / Patricia Guidoni, Blanche neige et les sept personnes à la verticalité contrariée – P.31 //

CREAZIONE | Patrizia Gattaceca. Cantà I Passi – P.32 //

Revue

Revue #25

Francis, Beretti, Olivier Battistini, Michèle Corotti, Jean-Guy Talamoni, Patricia Guidoni, Gérard Guerrieri, Francis Guthleben, Victor Lorenzi, sont au sommaire de cette nouvelle édition de la revue Musanostra spécial confinement. Quarante-deux pages consacrées à l’amour, à Rome ou encore à Bartleby.

L’éditorial de Marie-France Bereni-Canazzi

En cette époque d’incertitude, un Totem semble être ce qu’il nous faut. L’œuvre de Victor Lorenzi retient le regard et suscite des émotions, montrant au-delà du sujet, par les formes, la matière et les couleurs, que l’idée s’impose et transcende la grisaille.

L’été fut prometteur, mais cet automne est plus que terne, mais il n’est pas question de ne plus oser, de ne pas rêver : lire, échanger, admirer, contester, partager, voilà pour Musanostra une façon de résister, naturellement, par la culture et la proximité. Notre enthousiasme, intact, aidera à aller de l’avant afin qu’on se retrouve souvent, virtuellement, avec de belles propositions et émissions avant de sortir vraiment !

En attendant vous pouvez nous adresser des passages d’œuvres aimées, des chroniques, partager vos lectures, des créations ; nous les publierons !
Pourquoi ne pas mettre à profit le confinement pour participer au concours Musanostra, qui a pour parrains cette année Erik Orsenna et Marcel Jureczek.

Sommaire

L’Editorial de Marie-France Bereni-Canazzi – P.2 // ARTE – Présentation des oeuvres de Victor Lorenzi – P.3 // MUSINATE – Patricia Guidoni, Et l’amour ? qu’il est long le chemin – P. 4 // PRATICHE – Marianne Laliman, Metoda d’amparera di lingua corsa – P.5 // CHRONIQUE – Francis Beretti, Soit dit en passant – P. 6 // ART – Carolie Vialle, Rien n’est jamais noir – P. 9 // SERIES – Nathalie Nadaud-Albertini, Femmes en séries #Dirty John – P.10 // CINÉ – Gérard Guerrieri, Babylone-Babelsberg – P. 12 // CHRONIQUE – Kévin Petroni, Les Maisons patriciennes au temps des Bonaparte – P.16 // HISTOIRE – Marina Fiquet, Madame l’Étrangère – P. 20 // NUVELLE – Jean-Guy Talamoni, Bartò – P.22 // CHRONIQUE – Michèle Corrotti, L’Ensorceleur des choses menues – P. 26 // MUSÉES / VOYAGE – Lena-Maria Perfettini, Un tour à Rome ? – P. 30 // NOUVELLE – Francis Guthleben, Un parfum d’immortelle – P. 35 // ANTIQUITÉ – Olivier Battistini, Alexandre et le vin – P.40 // REMERCIEMENTS – Aux vignerons – P.43.

Revue

Revue #24

REVUE – Du manga à la poésie en passant par le roman, ce vingt-quatrième numéro de la revue est très éclectique. Retrouvez l’interview inédite de Jean-Marie Rouart, l’académicien passionné. Mais aussi la recension du magnifique ouvrage de Luce Deramo, Le Détour, publié chez l’incontournable Tripode. Ou encore un poème inédit de Petru Canon, Ti faraghju alta… Julien de Casabianca nous fait l’amitié d’illustrer d’une de ses oeuvres cette édition.

Sommaire

ARTE – Présentation de la couverture : une oeuvre de Julien de Casabianca // L’Editorial de Marie-France Bereni-Canazzi – P.3 // MUSINATEPatricia Guidoni, Le monde d’après… et alors – P. 4 // CHRONIQUEFrancis Beretti, Gabriel Garcia Marquez, Le Triple Champion dévoile ses secrets – P.6 // CONCOURSFantine Billieux, Une longue nuit – P. 8 // Chronique – Lena Maria Perfettini, Zaï zaï zaï – P.11 // CHRONIQUE – Dominique Memmi, Cher Saul – P. 12 // PORTRAIT – Jean-Marie Rouart, l’académicien passionné – P.14 // CHRONIQUE – Marie-France Bereni-Canazzi, La Jeune Fille au chevreau – P.19 // CHRONIQUE – Alain Walter, Stefan Zweig, Marie-Antoinette – P.20 // DOSSIER – Sam Bozzino, Le Prix des découvreurs : une fenêtre ouverte sur la poésie vivante – P.22 // CHRONIQUE – Marie-Anne Perfettini, Luce Deramo, Le Détour – P. 26 // MANGA – Elina Marcelli-Bertrand, Bungo stray dogs – P. 28 // CRONICA – Marianne Laliman, Piuma albeghja – P. 30 // PUESIA – Petru Canon, Ti faraghju alta – P.31.

Revue

Revue #23

REVUE – Voici le vingt-troisième numéro de la revue Musanostra. Durant le confinement, la revue est accessible gratuitement. Quarantaine oblige, c’est un format exceptionnel de quarante-deux pages que nous vous proposons.

SOMMAIRE

ARTE- Présentation de la couverture : une oeuvre de Philippe Nicolaï – P.2 // L’Editorial de Marie-France Bereni – Canazzi – P.3 // MUSINATEPatricia Guidoni Comme un hamster qui tourne dans sa roue… – P.4 // DOSSIER – Kévin Petroni, Ceci est une plage – P.6 // CHRONIQUE – S.D, Les Bonbons – P.13 // CHRONIQUE – Marina Fiquet, La Marquise de Sade – P.14 // CHRONIQUE – Francis Beretti, Les Songes et les sorts – P.16 // CINE – Gérard Guerrieri, De l’autre côté d’Alice (2e partie) – P. 18 // CRONICA – Marianne Laliman, Ci n’arricurderemu – P.21 // SERIES – Nathalie Nadaud-Albertini, Femmes en séries #5 – P.22 // CHRONIQUE – Jean-Pierre Girolami, A mon père, de Marie-Jean Vinciguerra – P.24. // ESSAI – Marc Duval, La Crise de la culture – P.26 // CHRONIQUE – Marine SimonCiosi, Mystères et trajectoires américaines solitaires – P. 28 // CONCOURS MUSANOSTRA – Bleuenn Simon, Si petite destinée humaine, P.32 // DOSSIER – Jean-Charles Savelli, From Corsica with love (fin) – P.35 // ESSAI – Sophie Demichel-Borghetti, A l’épreuve de l’effacement – P.38 // BD – Timothée Vialle, Le Temps des secrets – P.41 // CONCOURS – Modalités de la nouvelle édition – P.42

Revue

Le neuvième numéro de la revue Musa Nostra

Voici le neuvième numéro de la revue Musa Nostra en version intégrale. 

L’éditorial de Marie-France Bereni-Canazzi

Numéro 9, neuf comme le printemps et comme le président. Le champ culturel insulaire saura t-il aussi se renouveler ? Mais oui, n’en doutons pas ! De nombreuses manifestations se profilent et les lecteurs n’ont qu’à picorer. Autant d’occasions de sorties, de découvertes, de rencontres. Nous avançons avec entrain vers un mois de juin très appétissant, avec les 23 et 24 mai de belles rencontres littéraires et artistiques, auréolées par la présence amicale de l’écrivain Carole Zalberg, actuelle Secrétaire Générale de la très respectée et prestigieuse Société des Gens de Lettres. Avec elle, des artistes, peintres et musiciens. Puis le 7 juin nous participerons à la journée de la revue à la bibliothèque centrale de Bastia où nous proposerons aux amateurs les numéros restants des éditions précédentes de Musa Nostra, le 10 juin nous serons à Belgodere pour éblouir nos regards et animer avec des auteurs un moment bilingue pour A festa di a lingua ; le 23 juin, nous vous donnons rendez-vous à Bastia avec la plupart des éditeurs, avec Jazz Equinoxe pour la musique et des auteurs et des lecteurs, car ils sont le pivot de tout événement littéraire. Enfin le 25, c’est à Ville de Pietrabugno que nous évoquerons les visiteurs célèbres qui y ont séjourné, de Tommaseo à Dalzeto, de Guerrazzi aux Southwell père et fille et à l’artiste à redécouvrir, Guido Colucci. Les thèmes du nouveau concours sont là, et s’ils étaient l’occasion de se dire « et pourquoi pas ? » Et enfin, notre refrain pour juin : « Il pleut, on lit ; il fait gris, on lit, il fait beau, on lit »…Ne dit-on pas qu’il n’y a rien de mieux que les bonnes habitudes pour aller bien ?!

Le neuvième numéro de la revue Musa Nostra

Revue

Le huitième numéro de la revue Musa Nostra

Voici le huitième numéro de la revue Musa Nostra, qui est disponible à la vente dans les librairies Papi et Album à Bastia. 

L’éditorial de Marie-France Bereni-Canazzi

Un rêve, une revue littéraire corse dans l’esprit Musanostra, ouverte à la modernité mais riche de fonds classiques, à portée du public le plus large et en même temps soucieuse de qualité , respectueuse des arts et lettres ! Depuis un an elle existe et se fait connaitre ! C’est son anniversaire, le premier, et on en espère encore bien d’autres, avec toujours de belles contributions de lecteurs, d’auteurs et d’artistes. L’équipe éditoriale s’engage à vous offrir encore des recensions, des articles de fond, des comptes rendus d’événements culturels, des analyses, des mots et des images. Une page en corse, Manere di parlà, est offerte à votre inspiration, elle sera la vôtre, n’hésitez pas à y placer vos oeuvres, textes et dessins. Dans ce numéro nous avons retenu la proposition de Joseph Salviani qui rend hommage à l’Abbé Pierre. Désormais nous serons distribués dans toute la Corse et au delà pour ce qui est des exemplaires imprimés. La revue numérique sera accessible sur le site de l’association https://assomusanostra.wordpress.com/ où vous pouvez accéder aux anciens numéros pour quelques mois encore. Nous avons fait le pari un peu fou de vous faire lire, écrire, découvrir et en même temps de promouvoir la création insulaire, que ce soit littérature et oeuvres d’art, à chaque numéro. On va continuer à confier la couverture à un artiste corse différent. Un an déjà, et vous nous avez suivis : en 2016, Carine Poletti, Anto Fils de Pop, Pierre-Paul Marchini, Louis Schiavo, Bernard Filippi, Jean-Paul Marcheschi ont embelli nos éditions numériques et papier. En 2017 nos revues seront toujours aussi riches et nous présenterons encore des oeuvres qui ont su nous plaire. N’hésitez pas à contribuer et laissez vos commentaires sur le site officiel de l’association ou sur nos pages FB et Twitter. 

 

Lire le huitième numéro de la revue Musa Nostra (version complète)

Revue

Septième numéro de la revue Musa Nostra

L’éditorial de Marie-France Bereni-Canazzi

La fin d’année, me croirez-vous, fut animée pour Musanostra qui, avec ses partenaires, a organisé et animé les festivals «Enigma Altri Scritti »dédié aux littératures à la marge et « Du texte à l’image » qui propose à plus de 1000 lycéens certaines transpositions filmiques de grands romans du monde ! Tout cela en décembre !

Bien sûr, on festoie aussi et on ne vous oublie jamais. Verre levé, on espère avec vous et pour tous des piles de beaux et bons livres découverts sous le sapin ou des bons d’achat en librairie pour les étrennes ! Oui rêvons ensemble, lecteurs !

Avec tous nos amis de Musanostra, je vous souhaite du bonheur et du bonheur. Merveilleuse année 2017 ! Le chiffre 7 n’est il pas celui de la sagesse en même temps que celui de l’évolution ?! N’en doutons pas, cette année sera un bon cru et on vous souhaite une très belle santé pour goûter les nouveautés et les textes plus anciens, tout cela sans modération !

Libri, Pace è Salute ! Belles lectures ! Belles découvertes !

Lire le septième numéro de la revue Musa nostra

Revue

Le sixième numéro de la Revue Musa Nostra

L’éditorial de Marie-France Bereni-Canazzi

Déjà nous nous hâtons, novembre est là et il y a tant à faire ! Écouter des chansons anciennes, voir peu à peu tomber les rêves de gloire de certains écrivains et partager la joie des primés. Commencer un énorme roman, écrire, faire un avec son canapé, sa télé peut-être et surtout avec ses livres. Ce début de saison a été intense pour l’équipe de Musanostra, dépaysant, rempli de belles rencontres, de nombreux éclats de rire, de Popolasca à Bonifacio, ici ou ailleurs. Après S.Sanguinetti, J-J.Franchi, J-P.Nucci, D.Sammarcelli, F.Beretti, M.Corrotti et P.Peretti, d’autres invités comme Louis Sanders, L.Gaudé, M.Biancarelli, G.Pietri, J.Guerrini, J-M.Neri ont accepté de participer à nos rencontres et d’échanger avec nos lecteurs. Quelques photos rappellent que notre association grandit de discussions et d’amitié. Que lit-on en ce moment ? Le Prix Nobel à Bob Dylan, les faux romans documentaires qui reprennent l’actualité, les recueils poétiques bilingues, la correspondance amoureuse de François Mitterrand, les nouvelles traductions des classiques ? Oui et tant de choses encore. Dans ce numéro, découvrez l’artiste bastiais Louis Schiavo, un billet de M.Simonciosi comparant Les Enfants de Jéronime et Seul dans Berlin, une lecture d’Ecoutez nos défaites, de Laurent Gaudé, Les Ciels de P.Costamagna par F.Beretti, des billets de lecteurs sur l’air du temps, les lieux de culture et de lecture. Et puis le texte laur.at du concours Musanostra lingua corsa 2014, un texte de littérature d’Afrique primé par les GPAL. Et si la grisaille automnale n’était qu’une vue de l’esprit ?

Belles lectures ! Belles découvertes !

Lire Le sixième numéro de la revue Musa Nostra