Le chant d’Achille, L’Iliade modernisée

Le chant d’Achille écrit par Madeleine Miller, publié en français en 2015 , est un livre devenu célèbre notamment grâce au réseau social Tiktok. Il est connu pour les fortes émotions qu’il fait passer.. Voici sa présentation tirée de celle de l’éditeur en quatrième de couverture : 

« Ce ne sont encore que des enfants : Patrocle est aussi chétif et maladroit qu’Achille est solaire, puissant et promis à la gloire des immortels.

Mais, grandissant côte à côte, un lien se tisse entre ces deux êtres si dissemblables. Quand, à l’appel du roi Agamemnon, les jeunes princes se joignent au siège de Troie, la sagesse de l’un et la colère de l’autre pourraient bien faire dévier le cours de la guerre… Au risque de faire mentir l’Olympe et ses oracles »

Ce livre raconte l’Iliade, œuvre d’Homère, de façon modernisée, mais surtout met l’accent sur l’enfance des jeunes garçons, Achille et Patrocle,  jusqu’à la fin de la grande guerre opposant les villes de Troie et  de Sparte. 

Sur une romance queer

L’auteur propose une romance queer entre les protagonistes, ce qui ajoute une autre dimension à l’histoire mais aussi qui permet à certains lecteurs ou lectrices de s’identifier.

Honnêtement, j’ai adoré ce livre et il compte désormais dans mes livres favoris. Madeleine Miller sait nous transporter entièrement dans le monde de la Grèce antique grâce à une description fabuleuse.

A travers les pages, nous avons l’impression de vivre cette aventure à leurs côtés.

Et outre cette description détaillée, nous apprenons énormément de choses sur les dieux et déesses de la, mythologie et aussi leur place et fonctionnement dans la société de l’Antiquité.

L’auteur accorde une place importante aux ressentis, émotions et aux sentiments tout au long de l’histoire : de ce fait nous pouvons facilement nous mettre à la place des personnages qui  me paraissent  tous très bien développés, même les personnages secondaires comme Ulysse et Ménélas,. Tous sont  guidés par leurs idéaux et sont en proie à des dilemmes très complexes tout au long du livre.

Patrocle, comme une erreur 

Mais bien évidemment, le personnage le plus riche, le mieux cerné,  reste Patrocle. Enfant né comme une erreur et traité comme tel par son père, il a su devenir un homme brave en se servant de son intelligence et de sa clairvoyance , cela pour sauver les autres et surtout pour protéger Achille. Celui-ci apparaît comme le plus fort, il est un demi-dieu, presque invincible, s’il n’y avait son talon… Il se rèvèlera par la suite le plus faible des deux.

Ce livre nous apprend l’amour et la tendresse, mais aussi l’acceptation des choix des autres et comment les soutenir ensuite. Il dénonce aussi l’égo de l’homme et sa cupidité, sa cruauté pour la simple gloire, l’égoisme. Mais surtout, il laisse en nous une touche de bienveillance, de calme mélangé à une grande frustration et une grande tristesse.

Ce livre mérite bel et bien son succès et je le conseille à tous et toutes ! 

Plus tard , Achille dort à côté de moi. L’orage annoncé par Ulysse est arrivé, et le tissu rugueux de la tente tremble sous sa force. j’entends les vagues cinglantes gifler la grève , comme un reproche. Achille remue, et l’air remue avec lui, répandant la douce odeur musquée de son corps. Je pense que c’est ce qui va me manquer. Je pense que je me tuerai plutôt que de vivre ce manque et je me demande combien de temps il nous reste

Elina Marcelli


A voir aussi : https://www.musanostra.com/dangers-lectures-adolescentes-hades-persephone/


En savoir plus sur Musanostra

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Musanostra

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading