À quoi ressemble un monde sans abeilles ? Et surtout comment éviter l’apocalypse entrevue ? Dans la Prophétie des abeilles, Bernard Werber nous plonge dans les secrets immémoriaux du destin de l’humanité. Un roman hypnotique.

Par : Agnès Ancel

Bernard Werber a révolutionné la littérature française par ses romans novateurs, mêlant réalité et fiction. Depuis la trilogie des « Fourmis », il ne cesse de nous étonner. Explorateur de l’imaginaire, il défie les lois terrestres et nous amène dans des mondes inconnus. De là à penser que Bernard Werber est le Jules Verne de notre siècle, il n’y a qu’un pas.          

Et si nous faisions ce pas ensemble et partions à la découverte de son dernier roman « La prophétie des abeilles », qui fait suite à « La boîte de Pandore », mais qui peut être lu séparément.                  
Dans cet ouvrage, l’auteur nous invite à voyager dans nos vies antérieures grâce à l’hypnose. René son héros, adepte de cette pratique, dépassera le passé pour découvrir un avenir qui se meurt. Et de cette expérience, il reviendra déterminer à sauver le monde. 

Son imagination fertile

Bien décidé à se lancer sur les traces du livre, « La prophétie des abeilles », à l’origine de l’apocalypse entrevue, René partira à la recherche du St Graal. Vous l’aurez compris, l’auteur nous hypnotise à nouveau, nous pauvres lecteurs, séduits et à la merci de son imagination fertile.      

À lire aussi : Les vies sous le seuil de Jean-Louis Giovannoni

Sa quête nous mènera de Jérusalem à Paris, dans les pas des Templiers, tout en nous enseignant ce que l’on ne sait pas encore ou ce que l’on a oublié.    

C’est passionnant et criant de vérité et de fantaisie. Il libère des passages vers d’autres mondes et nous prouve son aisance dans ce domaine.    

Sans conteste, il ouvre « La boîte de Pandore » et nous rappelle que chaque espèce est intrinsèquement liée l’une à l’autre et s’inscrit dans la spirale de la vie.    

Bernard Werber est un maître de l’imaginaire. Tout en intégrant des vérités, il nous conte de merveilleuses histoires, dont on ne sort jamais totalement indemne.         

Et si c’était vrai ?       

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.