Thème Livres et prix de la rentrée 22

Le café littéraire Musanostra permet à des amateurs de livres de se retrouver et d’échanger sur leurs lectures, coups de coeur ou grosses déceptions.

Le moment s’est ouvert sur la saison des prix littéraires et l’évocation de titres phares ; les choix des jury ont été commentés, certains approuvés , d’autres davantage décriés.

Ont été présentés, certains juste évoqués dans un tour de table, d’autres chroniqués :

Quelque chose à te dire, de Carole Fives

Sa préférée, Sarah Jollien-Fardel

Le mage du Kremlin de L Da Empoli

Les abeilles grises et le dernier roman d’A kourkov traduit L’oreille de Kiev

Les ailes collées de Sophie de Baere

Valse fauve de Pénélope Rose

Les enfants de Pandora de Pierraggi

Chien 51 de L.Gaudé

Variations de Paul, de pierre Ducrozet

Lettre à mes fantômes , de G Zerlini

génétique, Leandri (Albiana)

Dans le flot des rivières , jean Yves Acquaviva , Omara

Tarot sanglant, Sandrine Lucchini

Le livre des soeurs , Amélie Nothomb ,

L’éphémère, printemps des poètes 22

Vivre vite , B Giraud, Goncourt 22

Deux discussions sont nées et ont fait naitre de beaux échanges
Le livre de Gilles Zerlini a pu être jugé un peu partial
Le prix Nobel à Annie Ernaux a également donné lieu à quelques réflexions mitigées

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *