Affichage : 1 - 15 sur 30 RÉSULTATS
Articles Corse littérature française Revue numérique

Malamorte, roman d’Antoine Albertini, 2018. J-C LATTES éditeur

par Martine Perfettini Simple, vraiment ? La énième vacherie sur les corses a été celle de trop, et le capitaine dont on ne connaît pas le nom a cassé la figure d’un de ses collègues continentaux du commissariat de Bastia. Outre une éphémère satisfaction il en a retiré le bénéfice douteux d’une promotion-placard, devenant à lui …

Publicités
chroniques Corse Lingua corsa Littérature corse Revue Revue numérique

Petru Santu Leca Fiori di Machja Edition critique par Christophe Luzi Albiana 2018  

          


par P. Alibertini

 

Petru Santu Leca est un auteur corse assez mal connu que cet ouvrage, paru il y a quelques mois aux éditions Albiana, a le mérite de faire reconnaitre comme l’un des grands poètes de l’île.

Homme dont la discrétion était presque légendaire, originaire d’Arbori, l’auteur de la célèbre chanson « Sott’à lu ponte » a mené une carrière de professeur d’italien, d’abord en Corse, puis à Nice. C’est d’ailleurs à Nice qu’il termina prématurément sa carrière puisque la mort vint le faucher après une courte maladie. On sait également qu’il était le neveu germain de Santu Casanova et qu’il avait épousé la sœur du professeur Paul Arrighi, fondateur au lendemain du second conflit mondial du Centre d’études corses de l’université d’Aix-en-Provence. Il n’est pas inutile de souligner que Petru Santu Leca avait noué une amitié solide avec Paul Valéry dont les origines paternelles étaient corses.

L’ouvrage dévoile quelques belles lettres de cet échange épistolaire entre les deux poètes. Petru Santu Leca a été le directeur d’une revue littéraire de bonne facture et de bonne tenue, L’Aloès, dont il fut difficile de rassembler toute la collection, ce à quoi s’est employé le jeune enseignant de l’Université de Corse, Christophe Luzi.

C’est à la faveur de la découverte de certains de ses cahiers et de ses papiers inédits que Christophe Luzi a jugé que cette œuvre méritait une plus grande reconnaissance et s’est engagé dans une publication des textes, pour l’essentiel des pièces versifiées, écrites en corse ou en français, accompagnées de quelques textes en prose.

On découvre une œuvre de qualité, une œuvre délicate et classique qui reflète une époque révolue, un auteur qui, sans être fermé aux courants littéraires de son temps, s’inscrit dans la veine traditionnelle de la poésie corse de la première moitié du vingtième siècle, avec pour thèmes de prédilection la nature, l’amour, la mort, le temps qui passe…

Christophe Luzi a travaillé à montrer que malgré l’oubli qui avait un peu perdu ce nom, sans doute du fait de l’humilité de cet intellectuel, il y grand intérêt à le lire aujourd’hui car il constitue un pan important de notre patrimoine littéraire et plus largement culturel. Avec une grande finesse d’analyse, Christophe Luzi montre aussi combien la recherche gagne à (re)publier et mettre à disposition d’un large public les œuvres complètes des auteurs marquants de notre histoire littéraire. Cet effort doit être salué.

Pour présenter cette œuvre et l’étude critique qui l’accompagne, il a consulté de nombreuses archives, s’est souvent déplacé en Corse mais également dans les bibliothèques et les centres d’archives du Midi de la France. Un grand merci à lui pour cette entreprise menée à bien qui nous permet ce plaisir de lecture et de connaissance supplémentaire.

 



Agenda

E Statinate, festival MusaNostra Vin et littérature se poursuit avec Pierre Lemaitre au Clos Culombu !

affiche Pierre Lemaitre2.jpg
Dans le cadre de son festival E Statinate, Musanostra, l’association culturelle bastiaise poursuit sa route des vins qu’elle a entamée au printemps. C’est ainsi que le Vendredi 27 juillet, elle organisera une rencontre littéraire ayant pour invité le Prix Goncourt 2013 Pierre Lemaitre. Cet événement aura lieu au milieu des vignes du Clos Colombu à Lumio. Comme chaque année Etienne Suzzoni accueille l’équipe de Musanostra et tous les lecteurs. L’année 2018 s’annonce d’ores et déjà comme un grand cru. La venue de Pierre Lemaitre constitue un événement exceptionnel. Auteur reconnu de grands polars traduits dans le monde entier, romancier d’excellence avec Au-revoir là haut qui fut consacré prix Goncourt et transposé par la suite au cinéma en 2017 par Albert Dupontel, Pierre Lemaitre apparaît comme l’un des auteurs les plus talentueux de notre époque. En Janvier 2018 est paru aux éditions Albin Michel, Couleurs de l’incendie, dans lequel il poursuit sa grande fresque historique avec la famille Péricourt. Roman dense et lumineux, dans lequel Pierre Lemaitre mêle ingénieusement le récit au documentaire. Révélant à nouveau sa puissance narrative, il allie la fresque picaresque aux influences du polar. Le lecteur y prend goût, se régale et voilà ce qui fait un bon roman.
Ce Vendredi 27 Juillet, de nombreux lecteurs se presseront au Clos Colombu à l’ombre des arbres admirables, ils écouteront avec bonheur Pierre Lemaitre leur parler de son travail, de ses livres. Comme toujours et avec le savoir-faire qui le caractérise, Étienne Suzzoni aura à cœur d’accueillir cette belle assemblée à partir de 18 heures. À n’en pas douter cela sera l’un des rendez-vous incontournables de l’été.