Dans le recueil Mangeurs de mondes, Jean-Michel Neri explore le genre de la nouvelle et nous propose de voyager dans l’espace et dans le temps avec des personnages confrontés aux tourments que l’histoire inflige à leur culture et à leur humanité.

Sè Diu vole de Didier Figarella . Une écriture naturelle, un ton qui crée la proximité avec le lecteur pour ce récit autobiographique d’une adolescence riche, sur fond de vie villageoise et de musique mais aussi de confrontation à la fragilité du bonheur.


En savoir plus sur Musanostra

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Musanostra

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading