Dans le cadre du concours de nouvelles 2020, Musanostra avait proposé comme thèmes Le mur, la Fraternité ou L’ivresse. Voici les textes sélectionnés par notre jury, présidé par Erik Orsenna, pour publication.

Erik Orsenna, président du jury du concours 2020 en langue française

Présentation de l‘Académie française

Né à Paris, le 22 mars 1947 (de son vrai nom Érik Arnoult), d’une famille où l’on trouve des banquiers saumurois, des paysans luxembourgeois et une papetière cubaine.

Erik Orsenna a écrit des romans, dont La Vie comme à Lausanne, prix Roger Nimier 1978, L’Exposition coloniale, prix Goncourt 1988, Madame Bâ (2003). Ses contes, dont La grammaire est une chanson douce (2001), traitent de la langue française. D’autres livres abordent des sujets plus scientifiques (Portrait du Gulf Stream, 2004) ou économiques (Voyage aux pays du coton, 2006 ; L’Avenir de l’eau, 2008 ; Sur la route du papier, 2012).

Élu à l’Académie française, le 28 mai 1998, au fauteuil de Jacques-Yves Cousteau (17e fauteuil), et reçu le 17 juin 1999 par Bertrand Poirot-Delpech.

Conditions de sélection des textes pour publication

  1. Musanostra-Concours de textes courts en français pour les plus de 18 ans : 
    Les thèmes : Le mur, la Fraternité ou L’ivresse. 
  2. Primamusa-Concours de textes courts en français pour les moins de 27 ans :

Les cinq derniers textes en lice:

 d’autres, Cam (L’Ivresse)

Et sa désolation (L’Ivresse)

Peur bleue (L’Ivresse)

La Grise (Le Mur)

Mur mur… (Le Mur)

Les sélectionnés pour publication

À d’autres, Cam
À qui la faute
Au commencement était le verbe
Au pied des murs
Concertina
Contre le mur de pierre
Dernière tournée
Et sa désolation
Exode
Frères de sang, frères d’armes
Grenadine et gueule de bois
Il est sept heures
Initiation
La Clôture
La décrue
La Grise
Le cafard
Le Saule pleureur
Les Emmurés
Les trois pierres de Noël
Merlin et moi
Mur mur…
On the rocks
Oui, oui je sais
Petite messagère
Peur bleue
Renaissance
Rives lointaines
Sommets et profondeurs
Tabatha
Un mur de façade

Vous pouvez également aimer :

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *