ARTICLE – Antoine Guidicelli présente L’Enigme de la chambre 622, le dernier roman de Joël Dicker, publié aux Editions de Fallois.

Joël Dicker est un écrivain qui a été révélé avec La vérité sur l’affaire Harry Quebert, paru en 2012, dont  une série télévisée a  d’ailleurs été tirée avec succès. Il publie au sein de la même maison d’édition  depuis des années des romans imposants qui obtiennent  systématiquement un grand succès populaire. On retiendra des titres tels que Le livre des Baltimore ou encore La disparition de Stéphanie Mailer.

L’Enigme de la chambre 22 est promis au même avenir que les précédents. Tous les ingrédients du succès y sont réunis.Cette fois, il nous fait découvrir Verbier, en Suisse et le monde des affaires, celui des grandes banques privées qui sont autant d’histoires de famille.

Une enquête en Suisse

C’est l’histoire d’un écrivain à succès, jeune et seul après une histoire d’amour qui a fini. Puis La saga des banquiers Ebezner. On est au XXIe siècle. On repart au siècle précédent pour écrire le roman que notre jeune auteur, Joël lui aussi, va commencer. Il l’écrit pour Scarlett, sa voisine de chambre au Palace de Verbier.

Si l’on s’arrête à l’étymologie, Verbier n’est- il pas le lieu où l’on trouve ses mots ? Joël , le narrateur,  va s’appuyer sur les témoignages, les archives et sur son imagination pour créer un roman haletant que, par mise en abyme, nous lisons en même temps que le personnage principal l’écrit ! Quel est le sujet de cette œuvre en train de naître ? Il s’agit de comprendre qui a été tué dans la chambre 622 du palace, celle qu’on n’attribue jamais. Un crime a eu lieu des décennies auparavant, il s’agira d’en déterminer la raison.
On ne connaîtra l’identité du mort, de la victime que presque à la fin de l’œuvre, tout comme celle du coupable, ce qui incite à tourner les pages avec passion.

Un dispositif narratif original

Joël Dicker fait montre d’un  talent certain  dans la construction de son récit. Chaque personnage est présenté de façon singulière, suscitant une certaine sympathie, quel que soient son caractère, ses lâchetés ou ses méfaits. En même temps, on change d’époques, de lieux, d’histoires, de sujets, qu’il s’agisse du thème amoureux , politique ou financier. Joël Dicker n’oublie pas de très vite mentionner le nom de son éditeur et père spirituel, Bernard De Fallois. Il lui dédiera dans ce roman de très beaux passages, des digressions sur le rapport entre un éditeur et ses auteurs. Un hommage touchant à celui qui lui a fait confiance et qui a façonné sa vision du monde.

Une oeuvre marquée par le romanesque

Ses personnages aiment. Ils sont beaux, souvent riches, puissants, ambitieux. Mais ils sont mesquins, dissimulateurs, vaniteux, égoïstes. Une galerie de portraits avec histoires d’héritages, triangles amoureux….Les protagonistes les plus importants, ceux dont on croit tout savoir,  sont Macaire, Anastasia et Lev ; leurs vies sont dignes de celles des héros de romans des siècles passés. Chacun a contribué par sa personnalité et ses choix à brouiller les pistes. Cest à la création d’une énigme et à son dénouement que nous invite l’auteur, Joël Dicker.

En savoir plus

Joël Dicker, L’Enigme de la chambre 622, Paris, Editions de Fallois, 2020.

Vous pouvez également aimer :