L’Adieu aux aspirations nationales, de Kévin Petroni, a été récompensé dans la catégorie essais. L’ouvrage analyse, à travers l’étude de trois œuvres littéraires, les profonds changements qui touchent la société insulaire.

Le jury du Prix du livre corse réuni au Palazzu Naziunale de Corte, a désigné les lauréats pour l’année 2021. La délibération conduite par la présidente, Jocelyne Casta, a permis de distinguer, dans la catégorie essai, l’ouvrage de Kévin Petroni : « L’Adieu aux aspirations nationales. Crise des formes de vie dans la littérature corsophone ».

Le jury a également récompensé Francesca Serra, dans la catégorie fiction, pour son roman Elle a menti pour les ailes ; et Ghjilormu Padovani dans la catégorie langue corse pour son recueil intitulé À l’alba di u cantu.

À lire aussi : Elle a menti pour les ailes de Francesca Serra

Les lauréats recevront leur prix – un stylet véritable objet d’art, œuvre du coutelier Jean-Dominique Susini – au cours d’une cérémonie officielle qui se tiendra dimanche 10 octobre à Santa Reparata di Balagna, sous l’égide de la municipalité.

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *