Dominique Pietri, qui a lu Jef, Romain, Arthur et les autres/Chroniques littéraires de Hubert Bouccara nous invite ici à retrouver de grands textes d’auteurs.

À l’heure où les plagiats sont à l’ordre du jour, où la littérature cède de plus en plus sa place à d’insipides recettes cathodiques, il est parfois doux et agréable de se replonger dans de vrais textes au grès de nos envies et de nos humeurs.

Il y a quelques mois, Hubert Bouccara m’a demandé de lire son ouvrage et d’y écrire quelques mots si je le souhaitais.  J’ai donc lu. Je me suis replongée dans  les textes d’auteurs connus, reconnus, étudiés mais aussi, hélas, parfois oubliés de nos  livres scolaires, des rayonnages des librairies et de nos propres bibliothèques personnelles.  Des auteurs que j’ai découverts  ou relus avec in fine la sensation envahissante que leurs mots, leurs univers étaient criants de modernité et répondaient souvent  aux  urgences  de notre monde bouleversé, affolé ou troublé.

Jef, Romain, Arthur et les autres/Chroniques Littéraires, c’est surtout un hommage. Celui d’un gamin qui a provoqué la chance pour  connaitre et partager la vie d’un immortel, Joseph Kessel.  Jef, comme il voulait être appelé par ses proches sera pour Hubert Bouccara  un père spirituel, un maitre littéraire mais surtout  son ami durant onze ans.

Ensemble, ils vont découvrir le monde et partager des moments rares avec d’autres grands monstres sacrés de la culture comme  Romain Gary , qui a choisi d’unir son destin à celui de Jean Seberg  à Sarrola-Carcopino,  mais aussi  Jean Gabin ou  Lino Ventura.  Kessel, Gary, deux auteurs reconnus de tous  mais qui pourtant n’ont pas encore leur place au panthéon de la littérature, je veux parler de la collection de la Pléiade des éditions Gallimard. Interrogeant !

Ces chroniques nous proposent de retrouver ces grands écrivains qui décrivent  les choses de la vie : Malraux dont les réflexions sur la condition humaine sont encore d’actualité, Huxley, Orwell,  Lautréamont, Melville, Koestler, Calvino, Aymé, Boudard, Queneau et tant d’autres.  

Alors oui, j’ai accepté d’écrire quelques mots en avant-propos parce qu’il y a des causes qui me paraissent justes comme celle de la transmission des beaux textes, des écrits, du livre. Un cheval de bataille que je souhaite partager avec  vous !

Informations utiles

Hubert Bouccara, Jef, Romain, Arthur et les autres/Chroniques Littéraires, Paris, La Rose de Java, 2016, 23 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *