entrée Libre

Les Rivarola sont étroitement et intimement liés à l’histoire bastiaise. Domenico Rivarola avait été élu podestat (maire) de Bastia en mai 1724. Il avait trente-huit ans et n’avait éprouvé aucune difficulté à s’agréger à la classe dirigeante de la ville dont il était devenu le premier magistrat. Gagné par les idées de la Révolution corse, il fut le premier en 1745 à faire tomber la citadelle génoise et à faire hisser sur la ville le drapeau blanc frappé de la tête de maure. Ses enfants, Antonio, Nicolao et la Monaca appartiennent au premier cercle des proches de Pascal Paoli auxquels ils demeurèrent toujours fidèles. Les petits-fils de Domenico furent respectivement député de Bastia sous la Restauration et général au service de la couronne britannique.     


En savoir plus sur Musanostra

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

2 commentaires

  1. Remarquable ouvrage sur notre famille, merci pour toutes ces recherches et la passion avec laquelle vous avez décrit l’importance de ces personnages dans l’histoire corse.
    Vous et Philippe de Rivarola redonnez aux Rivarola la place qu’ils doivent avoir dans la défense de l’identité corse et leur role auprès de Pascal Paoli.
    Merci Monsieur Gherardi.
    Bien cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Musanostra

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading