MAISON DES AUTRES suivi de UN MOMENT COMME ÇA
Sylvio d’Arzo – Éditions Verdier

maison des autres

        Montelice, un hameau de l’Apennin, « sept maison adossées et rien d’autre : plus deux rues caillouteuses, une cour qu’on appelle la place, un étang, un canal, et des montagnes autant qu’on en veut ». C’est dans ce décor rude et désolé, d’ombre et de froid, que Silvio d’Arzo situe la rencontre entre le curé du lieu, « soixante ans sonnés » et Zelinda, une vieille femme nouvellement arrivée, qui, pour survivre, lave du linge et de vieilles guenilles dans le canal.
Dans la vie du curé où rien n’arrive plus depuis longtemps, cet « oiseau égaré » est comme un retour à la vie. Il l’observe, l’attend. Tôt ou tard, elle viendra le voir. Elle viendra.
Un récit très bref, une soixantaine de pages, pour dire la vie pétrifiée, le silence, la solitude, et les questions qui restent sans réponse.

Marie-Paule Durand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *