005113207

Dans cette chronique, Marc Montagni s’intéresse à l’ouvrage de Sylvain Diaz, Avec Wadji Mouawad, Tout est écriture, publié par Léméac et la collection Papiers des éditions Actes sud. 

L’ouvrage de Sylvain Diaz, maître de conférence à l’université de Strasbourg, directeur du service culturel de cette même université, pourrait être qualifié avant tout d’ouvrage de circonstance. En effet, tel que le présente l’auteur, il s’agit de la réorganisation d’un ensemble de « disputes » (P.8), c’est-à-dire de dialogues, ayant eu lieu « du 6 au 16 mars 2016 », entre l’universitaire et le dramaturge Wajdi Mouawad, à propos de « l’acte même de création » (P.8) de ses pièces et de ses romans.

Il faut noter que cette série de dialogues a pour but de questionner la vie du dramaturge, ses goûts, sa sensibilité, afin de mieux comprendre « la poéthique » (P.8 et 71) qui est la sienne et que l’on pourrait résumer de la manière que voici : le désir de faire du théâtre le lieu de la réconciliation, le lieu où toutes ces vies, celles de Nawal et de Nazira dans Incendies, ou encore d’Harwan dans Seuls, ces vies brisées, fragmentées, par l’exil aussi bien figuré que littéral, sont reconnues et pardonnées par le spectateur. Le théâtre de Mouawad aurait alors pour but de réparer la vie, cette même vie que le quotidien, dans sa banalité, dans sa cruauté, aurait tendance à fracturer et à taire, à séparer et à dissoudre.

C’est pourquoi l’ouvrage prétend imposer un autre projet plus scientifique, celui d’un « lexique de la poéthique mouawadienne » (P.8) qui aurait ce but paradoxal de théoriser, soit d’abstraire et de discerner en plusieurs entrées jugées pourtant « aléatoire[s] et informel[les] » l’esthétique de Mouawad. Il convient alors de faire de ce lexique présenté sous une forme qui ne veut pas réellement s’assumer comme académique, un témoignage, un bilan de Mouawad sur sa propre esthétique, l’écriture par l’auteur de sa propre figure à un moment où celui-ci souhaite défendre et justifier sa position.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *