Professeur émérite à l’université de Corse, écrivain « polygraphe » à la fois chroniqueur, romancier, parolier et poète, Jacques Fusina est l’un des fondateurs de l’enseignement du corse dans les écoles de l’île. Son oeuvre artistique et universitaire traduit un goût profond pour la liberté et le respect des normes. C’est cette relation entre liberté de création et respect des normes, propre à la pratique professorale, dont nous avons discuté. Surréalisme, enseignement, plaisir du texte et des langues, au programme de ce nouvel entretien.

Extrait de la préface de Marie-Jean Vinciguerra sur l’oeuvre de Jacques Fusina

Après d’être jeté au volcan (le patronyme vénitien de Fusina n’évoque-t-il pas le feu de la forge – Fucina) et fait oeuvre d’orfèvre, le poète atteint cette « légèreté essentielle », celle de l’âme, la sienne et celle du monde confondues. Il est, désormais, prêt à accorder son chant profond à la brièveté de l’expression poétique. Le Tout est dans l’éclair comme l’éternité dans l’instant. […] Modeste il toise le monde et le mesure à l’empan d’une « paume à vif ». Et de sourdre ce chant augural qui présage, au-delà de la Corse, l’épiphanie du monde.

En savoir plus
Why choose Camping Fusina? Campsite in Venice with an exclusive view on the  lagoon
Fusina, dans la région de Venise

Poésies et chansons
  • Jacques Fusina, Retour sur images, Biguglia, Stamperia Sammarcelli, 2005.
  • Versu Cantarecciu, Ajaccio, Albiana, coll. E Cunchiglie, 1996.
  • E Sette chjapelle, Ajaccio, Albiana, 1986.
  • Retour sur images, Biguglia, Stamperia Sammarcelli, 2005.
  • Soleils revus, Paris, Oswald, 1969.
Essais
  • Ecrire en Corse, Paris, Klincksieck, 2010.
  • Parlons corse, Paris, L’Harmattan, 1999.
Chroniques
  • Incontru, Porto-Vecchio, 2016
  • Prose elzevire, Ajaccio, La Marge, 1989.
Romans
Ouvrage sur l’auteur

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *