L’écrivain, essayiste et historien Robert Colonna d’Istria publie aux excellentes éditions Actes Sud un roman qui, très vite, nous emporte sur un chemin de vie : La Maison.

Par Caroline Vialle

Une vie de femme

La Maison est l’histoire d’une femme, d’un rêve, d’une île. C’est l histoire d’une vie, puisque cette femme va se lancer corps et âme dans la recherche et la réalisation de cet espace rêvé, idéalisé, convoité, durant des mois, des années. Cet espace qu’elle veut à l’image de son enfance, à son image, à l’image de ses souvenirs. Un espace où accrocher le passé, le présent, le futur. Un espace rempli de son enfance, de ses amis, de ses enfants.

Le temps passe au fil des contrariétés rencontrées, plus ou moins importantes, plus ou moins surmontées,  jusqu’à l’ultime obstacle. Et le renoncement. Assumé, volontaire, là où son compagnon proposait l’ultime solution. Le bout du chemin, pourrait-on dire. Ne dit-on pas qu’il faudrait avoir une seconde vie pour tirer parti des erreurs de la première,  comme il en va de la construction d’une maison? Ne dit-on pas « la maison d’une vie ». Le parallèle entre les deux est entendu de longue date.

À lire aussi : Frères soleil de Cécilia Castelli

Un roman d’initiation

Est-ce que cette femme ne cherche pas tout simplement à donner du sens à sa vie, puisque c’est bien le rôle des rêves que chacun nourrit au plus profond de soi ? Ces rêves qui bien souvent viennent remplir l’espace, au risque de nous détourner du réel, des autres, de ce qui nous entoure. Et signent probablement une forme  d’insatisfaction de ce qui est. 

Robert Colonna d’Istria décidera que son héroïne trouve son épanouissement ailleurs que dans sa façon d’investir cette nouvelle demeure, puisque celle-ci lui sera définitivement interdite. Et lui permettra de s’enrichir de ce qui aurait pu être un déroulement insurmontable. 

C’est un roman, ne pourrait-on dire un conte, philosophique. Il pose des questions sur le sens de la vie, l’importance accordée aux choses, et aux êtres, les choix que nous faisons. Et leurs conséquences. A chacun d’apporter ses réponses. 

Un des auteurs présents durant E Statinate

C’est avec beaucoup de plaisir et d’intérêt que Musanostra a reçu Robert Colonna d’Istria cet été au festival Statinate de Lumio. La présence de cet écrivain dont l’érudition nous enrichit tous a été un des moments phare du festival !

En savoir plus

Robert Colonna d’Istria, La Maison, Paris, Actes sud, 2023, 19 euros.


En savoir plus sur Musanostra

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Musanostra

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading