Napoléon était-il chrétien par tradition ou par foi ? Dans son ouvrage Napoléon et Dieu, Philippe Bornet interroge les relations entre l’empereur et sa foi chrétienne.

Par : Francis Beretti

À lire aussi : Napoléon christique

Présentation de l’ouvrage de Philippe Bornet, Napoléon et Dieu

La question “Napoléon était-il chrétien ?” est un sujet qui peut difficilement être traité par un universitaire.
Ce sujet paraît tranché et moi-même, ayant lu le général Bertrand, j’ai longtemps cru que Napoléon était mort théiste, muni des derniers sacrements pour complaire à l’opinion catholique, pour sacrifier à une religion nécessaire à  la société et sans laquelle reprendrait inévitablement cette guerre de chacun contre tous, décrite par Thomas Hobbes.
Il était temps de reprendre le dossier avec un œil neuf, et je m’efforce de poser ici sur la foi de l’Empereur un regard global, replaçant les pensées et les actes dans leur contexte, accordant plus de prix aux actions qu’aux écrits et aux écrits qu’aux paroles, sans oublier qu’on n’est pas le même enfant, adolescent, adulte agonisant. Napoléon en personne connut le doute et les préjugés de son temps sans jamais renier son baptême catholique.

Historien, Philippe Bornet est un spécialiste reconnu de Napoléon Bonaparte pendant la Révolution. Il a déjà publié La Furia : Bonaparte en Italie (France Empire, 2002), Sultan Bonaparte chez E.dite en 2008 et Who wants to kill Bonaparte ? (Amazon USA, 2018).

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *