par Marie Anne Perfettini

J’ai beaucoup aimé ce livre et je le préfère peut-être même à Mal de pierres.

J’ai aimé les personnages pour leur originalité, leur soif de vivre malgré tout, leur résistance à la facilité de l’argent …

J’ai bien aimé aussi l’expression « la vie a un goût d’épouvante » qui revient comme un leitmotiv dans le texte.
Le récit nous révèle les éléments importants progressivement et le regard de la jeune fille est bien rendu.


J’aime aussi les passages où la magie entre en jeu (les cailloux lumineux de Pietrino, les battements d’ailes) ; cela m’a fait penser à l’univers d’Isabelle Allende ( La maison aux esprits …)

Publicités

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *